Facebook  

Back to top

Recherche avancée

Film & photographie

Kung-fu master! (Agnès Varda)

Hommage à Agnès Varda

Date(s)

France 1987 | vostang | 80’ | c | De : Agnès Varda | Avec : Jane Birkin, Mathieu Demy, Charlotte Gainsbourg, Lou Doillon

Au cours d'un printemps pluvieux, une femme de presque 40 ans, Mary-Jane, tombe amoureuse ou plutôt glisse amoureuse d'un garçon de presque 15 ans, Julien, camarade de classe de sa fille Lucy. Lui, il essaie de faire partager à Mary-Jane sa passion pour les jeux vidéo, surtout pour ‘ Kung-Fu Master’, un jeu où un karatéka sautillant doit supprimer tous ses adversaires pour délivrer Sylvia . Au retour d'une escapade dans une île, tout sera remis en ordre par les familles et les proviseurs. Mary-Jane ne reverra plus Julien. Elle souffre de son silence. L'va-t-il aimée ? S'est-il moqué d'elle ?
 
Au cours d'un printemps pluvieux, une femme de presque 40 ans, Mary-Jane, tombe amoureuse d'un garçon de presque 15 ans, Julien, camarade de classe de sa fille Lucy….
 
Une femme d’âge mûr s’éprend d’un garçon de quinze ans, camarade de classe de sa fille…
 
« Kung-fu master n’est pas seulement l’amour impossible d’une femme et d’un adolescent, c’est aussi le regard sur une époque , celle de la vidéo, du sida, des otages du Liban…Et c’est le regard si particulier d’Agnès Varda qui scrute avec son œil-caméra, prend des notes, poursuit l’instant si fragile où naît le désir, où s’expriment la joie, la tristesse, la solitude. C’est la force de son regard non seulement sur les êtres, mais sur les objets, sur la mer, sur les oiseaux…Les plans s’enchaînent en mouvement lent et sans heurt. Agnès Varda a aussi cette qualité rare de mettre côte à côte image et musique sans que l’une couvre l’autre mais se conjuguent en un rythme commun… » (Gérard Camy, Fiches du cinéma)
 
«…une fiction filmée comme un reportage, un ‘documenteur’ en quelque sorte : on sait qu’Agnès Varda adore ces films à la frontière de l’écrit et de l’improvisé.» (L’année du cinéma 1988, Ed. Calmann-Lévy)
 
« Kung-fu master (1988) est un film émouvant et trop méconnu qui résume à lui seul toutes les qualités du cinéma de Varda, celles qu’on trouvait déjà dans Cléo de 5 à 7 : une histoire qui s’attaque à un tabou (ici l’amour entre une femme de quarante ans et un adolescent), un contexte sociologique et historique (l’arrivée du sida évoquée dans les dialogues, maladie dont devait mourir Jacques Demy en 1990), une vision documentaire et poétique de Paris (Le Trianon dans le 18ième, l’arrivée des consoles de jeux vidéo dans les cafés), un portrait de femme qui mélange la fiction et la réalité (les filles de Jane Birkin sont ses propres enfants, Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon, ses parents jouent eux aussi leurs propres rôles, le jeune garçon est interprété par Mathieu Demy, fils d’Agnès Varda et de Jacques Demy.) » (Olivier Père)

Média

Lieu

Cinémathèque de la Ville de Luxembourg
17 PLACE DU THEATRE
2613 LUXEMBOURG
Luxembourg

Prix:

  • Tarif plein :
    3.70
  • Tarif réduit :
    2.40
  • Kulturpass :
    1.50

Information de contact pour cet événement

Téléphone:
E-mail:
Internet:

Organisateur

Cinémathèque de la Ville de Luxemboug

Partager

Ajouter au calendrier

Kung-fu master! (Agnès Varda)

Ajouter au calendrier 2019-06-18 20:45:00 2019-06-18 20:45:00 Kung-fu master! (Agnès Varda) France 1987 | vostang | 80’ | c | De : Agnès Varda | Avec : Jane Birkin, Mathieu Demy, Charlotte Gainsbourg, Lou Doillon Au cours d'un printemps pluvieux, une femme de presque 40 ans, Mary-Jane, tombe amoureuse ou plutôt glisse amoureuse d'un garçon de presque 15 ans, Julien, camarade de classe de sa fille Lucy. Lui, il essaie de faire partager à Mary-Jane sa passion pour les jeux vidéo, surtout pour ‘ Kung-Fu Master’, un jeu où un karatéka sautillant doit supprimer tous ses adversaires pour délivrer Sylvia . Au retour d'une escapade dans une île, tout sera remis en ordre par les familles et les proviseurs. Mary-Jane ne reverra plus Julien. Elle souffre de son silence. L'va-t-il aimée ? S'est-il moqué d'elle ?   Au cours d'un printemps pluvieux, une femme de presque 40 ans, Mary-Jane, tombe amoureuse d'un garçon de presque 15 ans, Julien, camarade de classe de sa fille Lucy….   Une femme d’âge mûr s’éprend d’un garçon de quinze ans, camarade de classe de sa fille…   « Kung-fu master n’est pas seulement l’amour impossible d’une femme et d’un adolescent, c’est aussi le regard sur une époque , celle de la vidéo, du sida, des otages du Liban…Et c’est le regard si particulier d’Agnès Varda qui scrute avec son œil-caméra, prend des notes, poursuit l’instant si fragile où naît le désir, où s’expriment la joie, la tristesse, la solitude. C’est la force de son regard non seulement sur les êtres, mais sur les objets, sur la mer, sur les oiseaux…Les plans s’enchaînent en mouvement lent et sans heurt. Agnès Varda a aussi cette qualité rare de mettre côte à côte image et musique sans que l’une couvre l’autre mais se conjuguent en un rythme commun… » (Gérard Camy, Fiches du cinéma)   «…une fiction filmée comme un reportage, un ‘documenteur’ en quelque sorte : on sait qu’Agnès Varda adore ces films à la frontière de l’écrit et de l’improvisé.» (L’année du cinéma 1988, Ed. Calmann-Lévy)   « Kung-fu master (1988) est un film émouvant et trop méconnu qui résume à lui seul toutes les qualités du cinéma de Varda, celles qu’on trouvait déjà dans Cléo de 5 à 7 : une histoire qui s’attaque à un tabou (ici l’amour entre une femme de quarante ans et un adolescent), un contexte sociologique et historique (l’arrivée du sida évoquée dans les dialogues, maladie dont devait mourir Jacques Demy en 1990), une vision documentaire et poétique de Paris (Le Trianon dans le 18ième, l’arrivée des consoles de jeux vidéo dans les cafés), un portrait de femme qui mélange la fiction et la réalité (les filles de Jane Birkin sont ses propres enfants, Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon, ses parents jouent eux aussi leurs propres rôles, le jeune garçon est interprété par Mathieu Demy, fils d’Agnès Varda et de Jacques Demy.) » (Olivier Père) Cinémathèque de la Ville de Luxembourg Cinémathèque de la Ville de Luxemboug Cinémathèque de la Ville de Luxemboug UTC public
Organisation

Mots clés

vdl.lu, Cinémathèque de la Ville de Luxembourg, Cinémathèque de la Ville de Luxemboug

Vous pourriez aimer également...

Film & photographie
-
Kulturhuef Kino Grevenmacher
GREVENMACHER
Film & photographie, Expositions
-
Mudam Luxembourg – Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean
LUXEMBOURG
Film & photographie, Film & photographie
Cinémathèque de la Ville de Luxembourg
LUXEMBOURG
X

Acheter des tickets