Facebook  

Back to top

Recherche avancée

Expositions , Patrimoine & traditions

Et wor emol e Kanonéier

L'artillerie au Luxembourg

Date(s)

-
,
-
,
-
,
-
,
-
,
-
,
-
,
-
,
-
,
-
,
-
,
-
,
-
,
-
,
-
,
-
Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104?
Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes.

Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil
du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.
 

Média

Lieu

Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités
5 PARK DRAI EECHELEN
1499 LUXEMBOURG
Luxembourg

Prix:

  • Dimanche :
    7.00

Information de contact pour cet événement

Téléphone:
Internet:

Organisateur

Musée national d'histoire et d'art

Partager

Ajouter au calendrier

Et wor emol e Kanonéier

-
Ajouter au calendrier 2019-09-25 17:00:00 2019-09-25 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-10-02 17:00:00 2019-10-02 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-10-06 16:00:00 2019-10-06 17:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-10-09 17:00:00 2019-10-09 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-10-16 17:00:00 2019-10-16 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-10-23 17:00:00 2019-10-23 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-10-30 17:00:00 2019-10-30 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-11-03 16:00:00 2019-11-03 17:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-11-06 17:00:00 2019-11-06 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-11-13 17:00:00 2019-11-13 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-11-20 17:00:00 2019-11-20 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-11-27 17:00:00 2019-11-27 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-12-04 17:00:00 2019-12-04 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-12-08 16:00:00 2019-12-08 17:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-12-11 17:00:00 2019-12-11 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
-
Ajouter au calendrier 2019-12-18 17:00:00 2019-12-18 18:00:00 Et wor emol e Kanonéier Saviez-vous que seuls trois canons d’une des plus puissantes forteresses d’Europe ont survécu? Que jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le parc des canons de la forteresse de Luxembourg ne dépassait guère les 170 pièces de calibres différents, alors que sur un seul navire, le célèbre HMS Victory de Lord Nelson, on en comptait pas moins de 104? Pourtant, l’artillerie constitue l’élément-clé des forteresses et l’évolution de leur puissance de feu conditionne l’innovation dans l’art de la défense des places. Magasins à poudre, dépôt à boulets, remises pour affûts, arsenal, laboratoire, fonderie, casernes pour l’artillerie, bastions, casemates, forts, tout tourne autour de la gestion quotidienne de ces pièces lourdes. Les canons occupent une place de choix dans l’imaginaire. En partant de l’histoire rocambolesque d’une pièce de 3 livres qui a servi la dernière fois lors des 101 coups de salut tirés à l’occasion de la naissance du Grand-Duc Jean le 6 janvier 1921, l’exposition retrace l’évolution permanente d’un parc d’artillerie depuis la fin du Moyen-Âge au seuil du XXe siècle. Au fil des gouvernements bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais et prussien en passant par deux épreuves de feu, le siège de 1684 et le blocus en 1795, les canons seront pris et repris, fondus et échangés.   Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités Musée national d'histoire et d'art Musée national d'histoire et d'art UTC public
Organisation

Mots clés

Musée Dräi Eechelen: Forteresse Histoire Identités, Musée national d'histoire et d'art, Exposition

Vous pourriez aimer également...

Expositions, Patrimoine & traditions
-
Kulturhuef [Musée-Création-Cinéma] Grevenmacher
GREVENMACHER
Expositions, Nature, sport et loisirs
-
Lëtzebuerg City Museum
LUXEMBOURG
Expositions, - Autres -
-
Musée National de la Résistance
ESCH-SUR-ALZETTE